Reflexions Absurdes

Aller en bas

Reflexions Absurdes

Message  Invité le Mer 18 Avr - 18:29

Réflexions Absurdes

Je paye la personne chargée de donner les billets, j’entre dans un couloir fin et long, au sol on peut trouver de la moquette rouge, cela me fait penser aux vieux théâtres de la commedia dell’arte, ou du moins aux nouveaux théâtres qui veulent se donner un peu de noblesse. J’arrive enfin au bout de ce couloir interminable, où je trouve une porte à double battant, lorsque je l’ouvre le brouhaha me saisit, comme un bête sauvage qui m’oppresse, tout le monde parle, s’amuse, rit, cri, mais personne ne fait attention à l’homme qui sort la tête des rideaux qui couvrent la scène. A peine ais-je eux le temps de cligner des yeux qu’il s’éclipsa. Etais-ce moi qui avais rêvé ? Du moins c’est ce que j’en conclu, car personne dans la salle, mis à part moi n’avait semblé remarquer cet homme.
Soudain, une voie derrière moi me ramena à la réalité. J’étais resté sur le seuil de la porte et un couple voulait passer. Gêné, je me mis donc en quête d’une place correcte. Mais la tâche était aussi difficile que de trouver un endroit de calme dans ce théâtre. Après dix longues minutes de recherches, j’ai enfin trouvé le précieux sésame. Et par précieux j’entends un siège qui n’est pas en lambeaux. Les sièges de ce théâtre sont en velours rouge et rabattables comme ceux que l’on peut trouver dans les cinémas. D’ailleurs l’ambiance de ce théâtre correspond parfaitement à celle d’un cinéma le jour d’une avant-première. Tout à coup les lumières s’éteignent, et tout le monde fait « chuuut ! » en paraissant indigné. Je ne peux que penser que cette réaction est stupide. Personne ne dit mot pourtant ils continuent à faire leurs expression réservée aux enfants pour intimé le silence, ils ne se rendent pas compte qu’ils font plus de bruits que le reste des personnes qui continues à parler. C’est grotesque j’en viens même à me poser la question si en fait le spectacle n’est pas dans les spectateurs. Mais qui suis-je pour les jugés ainsi ?
Les rideaux sont pourpres avec des franges. Pourquoi je décris les rideaux ? Car la scène est vide. Mes yeux se perdent dans le néant de la scène, et cherchent tant bien que mal à se raccrocher aux seuls détails visibles. Je me sens perdu. Je ne pense plus. Je ne vois plus. Je n’entends et ne sens plus rien. Je me noie. Au moment où je crois expirer, un acteur apparait. Je suis sauvé ! Je le dévisage, et remarque que son visage n’exprime rien. Puis je regarde le reste de son corps et je remarque qu’il ne possède qu’une grenouillère pour tout vêtement. Une grenouillère? Es-ce moi qui affabule ou es-ce cette mise en scène qui est complètement délirante? J’ai déjà vu cette pièce mais jouée par une autre troupe, certes je n’en ai pas grand souvenir, mais une telle chose m’aurait marqué. Le personnage, imperturbable, fait une longue tirade sur l’éloge de la folie. Le contenu, ne me choque pas car je le connaissais déjà mais en revanche je ne pensais pas que le personnage allait paraitre aussi « normal » dans la façon de s’exprimer. Il ne s’emporte pas, il ne crie pas, il ne chuchote pas; il semble sain d’esprit. Mais c’est peut-être pour nous montrer que même les personnes qui semblent les plus vertueuses sont en réalité pleines de vices et de folies. Mais si l’on va par se chemin, je suis fou ! Car je me veux être un modèle de vertu comme tout le monde, la réciproque doit être fausse…
Sans surprise un second personnage entre sur scène. C’est une femme, qui a le même accoutrement, tout aussi dérangeant. Je me sens de plus en plus mal-à-l’aise, et ma position inconfortable est accentué par le discours qu’elle tien. Si l’on prend les deux discours sans la mise en scène on peut les pensées opposées, c’est ce que j’ai fait, mais avec le jeu du second personnage, toutes mes pensées sont renversées. Je me crois fou, après avoir suivie seulement les dix premières minutes de la pièce. Le suis-je vraiment ? Ou est-ce le but de la pièce de faire croire à toutes personnes saines d’esprit qu’elle est folle ? Je ne sais plus qui je suis. Je commence à douter de tout. Ce théâtre est-il imaginaire? Es-ce une simple invention de mon esprit torturé ? Et la vérité, est- elle vraie ?

have fun reading and writing!
Categorie: Sujet D'Invention Pour le Français

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum